Les Ladies Ballbreaker fédèrent autour d’AC/DC

Mathilde, Céline, Laëza, Cerise et Blandine enflammeront la salle Brassens jeudi 12 octobre à 20h30. Rencontre avec ces « Dames Casse-couilles » qui offrent un show hommage au groupe légendaire teinté d’un humour décalé bien à elles*.

Pourquoi un tribute AC/DC ?

Nous sommes plus un show qu’un tribute au sens où nous ne faisons pas un copier-coller d’AC/DC. Nous avons un univers bien spécial créé par nos cinq personnalités, c’est plus ouvert qu’un tribute. Ce qui nous plaît, c’est l’énergie. AC/DC fédère tous les styles. Peu importe le style de musique que l’on écoute on va forcément hocher la tête sur «Back in black». Tout le monde saute partout sur «Highway to hell».

Comment définiriez-vous cet univers ?

Ce que les gens en disent c’est qu’il y a de l’énergie, du second degré, un humour décalé. On ne se prend pas au sérieux mais on fait les choses sérieusement. Il y a un côté solaire.

Comment préparez-vous ces mises en scène ?

Nous changeons de show tous les deux ans avec une grosse résidence au cours de laquelle on essaie plein de blagues, de chorégraphies. C’est vraiment un travail collaboratif de nous cinq où chacune apporte quelque chose.

Comment évoluez-vous dans cet univers très masculin du hard-rock ?

IL y a 11 ans, quand nous avons créé le groupe la question de la place de la femme dans société ne se posait pas tellement. Nous sommes très peu en tant que femmes et pas mal de gens ont encore des idées préconçues dans la tête, avec des réflexions du style « tu joues bien pour une femmes », sans se rendre compte de ce qu’ils disent. Nous évoluons bien et la plupart du temps ça se passe très bien.

Que nous préparez-vous pour le concert du jeudi 12 octobre à Lunel ?

Ce sera un show avec une nouvelle guitariste qui a le diable au corps, on va tout donner d’autant que c’est notre seule date de l’année dans la région. On a très hâte d’y être. Le public pourra retrouver quelques standards comme «Back in Black», «Thunderstruck» ou encore «Highway to hell» complètement revisité.

Et après ?

Nous partons en tournée au Quebec pour la première fois. Nous avons hâte, le Quebec est beaucoup plus tourné vers le rock qu’en France. À terme, nous souhaitons enregistrer un album live.

Pouvez-vous nous partager votre playlist ?

Killing in the name of – Rage against the Machine
Below – Leprous
Bleed – Meshuggah
Steady, as she goes – The Raconters
Have a cigar – Pink Floyd
Go – Pearl Jam

 

*Photo : © Stephane Kerrad

Votre navigateur est dépassé !

Mettez à jour votre navigateur pour voir ce site internet correctement. Mettre à jour mon navigateur

×